Dois-je lui avouer ma relation extraconjugale ?

Bonjour mes chers infidèles,

je viens vous apporter quelques réponses à vos nombreuses questions.

Hommes et femmes vous avez commis l’adultère depuis des semaines et il n’y pas plus normal de faire un blocage.

Vous avez des doutes, vous vous demandez si vous devriez avouer votre relation extraconjugale. J’ai vécu cette expérience et je vais prendre deux exemples pour vous prouver ma théorie.

Le premier argument sera un témoignage d’une amie qui a fauté avec un autre homme et moi-même. Nous avons deux visions différentes, ce qui sera parfait pour répondre à la fameuse question :

L’infidélité a-t-elle une hiérarchisation ?

Il faut chercher à comprendre si l’infidélité a une hiérarchisation. J’explique mes dires.

Un exemple commun à chacun, un mari trompe une seule et unique fois sa femme, il était un peu alcoolisé et une jeune femme lui faisait de l’oeil, il n’a pas pu résisté.

Autre exemple, un mari trompe sa femme avec une maîtresse régulière, il la voit souvent et mens à sa femme tous les jours pour aller la retrouver.

Si on compare les deux exemples, est-ce que l’on peut oser dire que l’un est plus gravissime que l’autre ? Ou au contraire, peut-on dire que tromper, c’est tromper ?

« Sucer ce n’est pas tromper »

C’est une expression populaire qui dit que l’acte de la fellation n’est pas commettre l’adultère.

Je pense, ce n’est que ma pensée, que ce sont les personnes trompées qui ont inventées cette expression.

Je m’explique, normalement on ne peut pas aller voir ailleurs, cela ne se fait pas mais certaine personne aime tellement leur partenaire qu’ils préfèrent inventer une excuse pour pardonner.

« Faute avouée est à moitié pardonnée »

Le dicton dit qu’une faute avouée est à moitié pardonnée. C’est encore une phrase type inventé par les personnes qui veulent pardonner.

Il n’y a pas de pardon quand les personnes ne veulent pas pardonner.

Votre femme ne va pas perdre sa fierté en vous pardonnant facilement et en avouant qu’elle vous aime tellement qu’elle peut le faire. Déjà, elle vous aura perdu, elle aura perdu sa fierté et sa dignité de femmes.

Témoignage d’une femme infidèle

« Je viens vous parler de mon expérience en tant qu’infidèle. Je vais essayer de répondre au mieux à cette question que tout le monde se pose.

Je suis une femme et une maman de 38 ans. Mon mari part souvent en voyage d’affaires, au moment de cette histoire, il ne me touchait pratiquement plus.

Seulement, je sortais souvent dans un bar branché de la ville, puis j’avais remarqué que le serveur était intéressé par moi, je savais que c’était plutôt à mon sublime corps mais bon …

Il était donc devant moi, je l’avais ramené à la maison. Il était mince, d’une beauté à couper le souffle et il était surtout très excité par moi.

Il disait que j’étais une belle femme, avec de l’expérience et que cela lui plaisait énormément. Il avait réussi à m’avoir, j’étais pendu à ses lèvres et je n’ai pas pu résisté… J’ai commis l’adultère !

Je ne l’ai plus revu et je n’ai plus jamais couché avec un autre homme que mon mari. Une question me trottait dans la tête, je ne dormais plus, devais-je en parler à mon mari ou faire comme si de rien n’était ?

J’ai tranché la question, le mieux était de ne pas lui en parler. Depuis, je suis plus qu’heureuse dans mon couple. Je pense que mon mari s’est douté de quelques choses et qu’il a fait des efforts.

Je pense pas qu’il faille avouer ses torts aux risques de briser sa relation mais plutôt faire des efforts et se rendre compte de l’erreur que l’on vient de commettre. J’espère que j’aurai pu vous aider. Mesdames, messieurs se fut un plaisir. »

LA réponse à votre question

Comme vous l’a dit mon amie, elle ne pense pas qu’il faille avouer son infidélité. Je dois vous avouer que j’ai pensé le contraire pendant bien longtemps.

En fait, je n’avais jamais trompé ma femme et je ne savais pas encore la pression que l’on ressentait quand on fautait. Seulement, quelques années après, j’ai rencontré une femme qui m’a séduit et m’a ramené chez elle.

J’étais tellement bien avec ma maîtresse et ma femme, je n’étais plus si bien avec. Un jour, elle a décidé que notre relation extraconjugal ne servait pas à grand chose et que l’on devait arrêter.

J’étais démoralisé, il était trop tard mais j’ai avoué ma faute à ma femme. Elle était furieuse, je comprenais mais j’avais eu l’honnêteté de lui avouer mes torts quand même.

Au final, elle a demandé le divorce. Pendant 6 mois, je devenais dingue. Bon, maintenant, cela s’est arrangé, elle est revenue mais j’ai du en baver avant qu’elle revienne.

Il n’y a pas vraiment de réponses à cette question.

Vous avez le choix de vivre avec votre mensonge ou d’avouer comme je l’ai fait, mais il y a peu de chances de se faire pardonner, ce n’est pas rare non plus.

Prenez le bon choix pour votre vie !

Je vous laisse lire, commenter ou bien partager la bonne parole. Il faut que les infidèles réfléchissent sur cette question qui peut bouffer l’existence de certains. On se retrouve au prochain article, à plus tard.

Partager la publication « Dois-je lui avouer ma relation extraconjugale ? »

Ne partez pas, il reste de la lecture

Si vous avez 10 minutes par jour, voici LE moyen de faire une rencontre adultère !

admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *